24eme suicide chez France Télécom (Jean Paul Rouanet) , Lombard en danger ?

lombardSuite au 24eme suicide chez France telecom (Jean-Paul Rouanet), nombre sont les voix qui montent face au PDG Didier Lombard et qui demandent sa demission.

La situation chez le grand oérateur français de Téléphonie n’est plus tolérable: un exemple sur le plateau d’ Annecy où 8 à 10% des effectifs sont en arrêt de travail. La direction locale avait interpelé la direction nationale sur le fait que Jean-Paul Rouanet n’allait pas bien mais aucune réaction de la part des responsables, explique Daniel Rochet, le délégué du personnel. D’ailleurs, l’ ancien chef de Jean-Paul Rouanet ainsi que la directrice du plateau « avait pété les plombs » auparavant.

De nombreux groupes, comme le quotidien le Sud, font des propositions de changements et de réformes pour France Telecom:

1) Arrêt des restructurations, des mobilités forcées, maintien des sites.

2) Arrêt de toute nouvelle soustraitance et délocalisations avec un plan de réinternalisation.

3) Arrêt des pressions individuelles sur tous les salarié-es, des suppressions d’emploi, et visibilité sur l’emploi par site sur 3 ans..

4) Arrêt de l’infantilisation au travail, du flicage des salarié-es et de leur soumission à un systeme informatique inadapté.

5) Arrêt des pressions aussi sur les cadres, abandon du « Time to move ».

6) Recrutement de personnel RH de proximité distinct des managers.

7) Remise en place d’un service de médecins et d’assistants sociaux indépendants, suivi des salariés isolés (CLD, CLM).

8) 5000 emplois tout de suite, suivi d’un plan de recrutements pour alléger la pression de la charge de travail.

9) Un plan de départ anticipé des seniors lié à un plan de recrutement de jeunes en CDI

10) Aucune individualisation du travail et des salaires, suppression des objectifs individuels, reconnaissance des qualifications et des métiers.

Cependant, ce n’est probablemnt pas le départ de Didier Lombard qui résoudra les problemes de suicides, mais bien des changements structurels et de fonds sur l’organisation entière de France Télécom et du capitalisme moderne, mais également sur la transition du changement entre une entreprise d’Etat à une entreprise privee.

Une réflexion au sujet de « 24eme suicide chez France Télécom (Jean Paul Rouanet) , Lombard en danger ? »

  1. Champenoy

    Bonjour,
    J’ai assisté ce jour à l’enterrement d’un homme qui investi dans son travail n’a plus trouvé ses repères de qualité et d’investissement pour la qualité du rapport au client.
    J’ai vu ses enfants si infligés si interrogateurs face à cette action si presente et pesante d’un homme qui n’a pas compris qu’il fallait etre un requin, un béni oui oui pour satisfaire à des financiers qui ne pensent qu’à leur intérêt. Je sais très bien que ce témoignage sur internet me condamnera. J’ai pourtant la chance de vivre aujourd’hui ma vie professionnelle dans un bon environnement avec de la solidarité. Mais cela n’a pas toujours été le cas….
    Puisse cet acte de désespoir et de non retour faire réagir ceux qui ne pensent qu’à leur porte monnaie.
    Et pourtant moi aussi je suis bien investie dans cette Société que je pense capable d’évoluer et de prendre conscience qu’il y a des hommes et des femmes derriere.
    Oui Monsieur Lombard est le PDG actuel mais je ne crois pas qu’il soit le seul responsable de cette dévalorisation humaine. Loin de là….. Il faut que l’on reconnaisse le savoir faire de cet acquis…. Et pourtant je ne suis pas « fonctionnaire », mais il faut aussi que l’on arrête de mettre des étiquettes à ce personnel si souvent « utilisé » et contrebalancé vers des destinées de profits sans qualité qui ne font pas parties de leur acquis…. Je compte sur vous les dirigeants pour réagir à tout ce désespoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.