Affaire DSK – Viol a New York ? Liste des accusations selon le point.fr

Affaire DSK – Viol a New York ? Liste des accusations selon le point.fr: le point.fr revele la liste des accusations des faits reproches a Dominique Strauss Kahn… Voici une traduction des faits reproches par le procureur de l’etat de New York. A suivre:

« Le peuple de l’État de New York contre Dominique Strauss-Kahn (M62).

Le détective Steven Lane, matricule 03295 de la brigade de détectives de l’Unité spéciale de Manhattan, constate ce qui suit. Le 14 mai 2011, vers midi, à l’adresse 45 West 44th Street, dans le comté et l’État de New York, la plaignante a déposé plainte sur les chefs d’accusations de :

1. Acte sexuel criminel au premier degré (deux chefs d’accusation)
2. Tentative de viol au premier degré (un chef d’accusation)
3. Abus sexuel au premier degré (un chef d’accusation)
4. Séquestration au second degré – preuve par ADN admise (un chef d’accusation)
5. Agression sexuelle au troisième degré – preuve par ADN admise (un chef d’accusation)
6. Attouchement sexuel – preuve par l’ADN admise (un chef d’accusation)

L’accusé a tenté d’avoir, par la force, une relation sexuelle anale et orale avec une autre personne ; l’accusé a tenté par la force d’avoir des rapports vaginaux avec une autre personne ; l’accusé a forcé une autre personne à un contact sexuel ; l’accusé a séquestré une autre personne : l’accusé a obligé une autre personne à un contact sexuel sans le consentement de cette dernière ; l’accusé a de façon intentionnelle et sans raison légitime touché les parties sexuelles et autres parties intimes d’une autre personne dans le but d’avilir une autre personne et d’abuser d’elle, et dans le but d’assouvir le désir sexuel de l’accusé.

Ces attaques ont été commises dans les circonstances suivantes : le soussigné déclare que le soussigné a été informé par une personne connue des services du procureur que l’accusé 1) a fermé la porte de la pièce et a empêché la plaignante de quitter cette pièce ; 2) a attrapé la poitrine de la plaignante sans son consentement ; 3) a tenté de retirer de force le collant de cette personne et de toucher la zone de son vagin de force ; 4) a forcé la bouche de la plaignante à toucher son pénis à deux reprises ; 5) a pu commettre ces actes en utilisant sa force physique.

Toute fausse déclaration est passible d’un délit de classe A prévu par l’article 210.45 du code pénal. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *