Grippe A H1N1 contagion et pendemie Roselyne Bachelot avait elle raison ?

Grippe-A H1N1Grippe A contagion et pendemie ? forte accélération en milieu scolaire : Roselyne Bachelot avait elle raison ?

De nombreux nouveaux cas possibles ou avérés de grippe A (H1N1) découverts ont poussé à la fermeture de 124 classes et 32 établissements, selon le ministre de l’Education nationale et Roselyne bachelot.

La découverte de nouveaux cas possibles ou avérés de grippe A(H1N1) en milieu scolaire connaît une « accélération forte », à tel point que lundi à 18 heures 124 classes et 32 établissements scolaires étaient fermés, a annoncé sur France Inter le ministre de l’Education nationale Luc Chatel.
Le nombre d’établissements fermés a triple depuis vendredi puisqu’on enregistrait alors 40 classes et 10 établissements scolaires fermés, a précisé le ministre qui s’est voulu rassurant en déclarant que « nos personnels sont prêts » pour y faire face. Le plan de lutte contre la grippe A(H1N1) prévoit que les préfets et Roselyne Bachelot peuvent décider de fermer une classe, voire un établissement, à partir de trois cas apparus dans la même semaine dans une même classe, ou dans des classes différentes ayant des activités partagées, comme la cantine. La fermeture est théoriquement d’au moins six jours consécutifs.

Le vaccin sans adjuvant de Sanofi-pasteur, le Panenza, qui a été autorisé lundi par les autorités sanitaires françaises, va etre utilisé dès vendredi pour les femmes enceintes et les bébés de 6 mois à 2 ans. 1,4 million de doses du vaccin ont déjà été livrées par la firme pharmaceutique française. Une deuxieme livraison devrait intervenir « avant la fin de l’année ». Les femmes enceintes en deuxieme ou troisieme trimestre de grossesse, dont le nombre est estimé à environ 400.000, les bébés de 6 mois à 23 mois sans facteur de risque particulier, qui seraient à peu près 1,1 million, seront destinataires au premier chef de ces vaccins sans adjuvant, ainsi que les personnes immunodéprimées (ayant subi des transplantations d’organes, souffrant de maladies auto-immunes graves…). Pour ces populations particulières, « on ne dispose pas de données suffisantes sur l’innocuité à terme des vaccins adjuvantés », indiquait-on lundi matin à l’Afssaps. Les adjuvants permettent de stimuler la réponse immunitaire.
L’épidémiologiste Antoine Flahault, directeur de l’Ecole des hautes études de santé publique (EHESS), a déclaré dans un entretien au Figaro de lundi que l’on a  » intérêt aujourd’hui à revisiter l’ensemble du dispositif de vaccination pour que ceux qui ont le plus la confiance des Français, c’est-à-dire non pas les autorités sanitaires, non pas les experts, mais les généralistes et les pharmaciens d’officine, soient remis au centre du schéma de vaccination ».  » La population doit avoir le choix et pouvoir se rendre chez son généraliste si elle le souhaite pour se prémunir contre cette grippe », ajoute-t-il.

L’Institut de veille sanitaire (InVS) a signalé lundi 11 nouveaux décès liés à la grippe A depuis le dernier bilan, arrêté au 10 novembre au matin. Parmi ces 11 nouveaux décès (7 femmes et 4 hommes), 10 personnes presentaient un ou plusieurs facteurs de risques.
« Au total, 43 décès ont été attribués à la grippe A (H1N1) 2009 en France métropolitaine depuis le début de l’épidémie (32 personnes de 15 à 64 ans; 5 enfants dont 3 nourrissons de moins d’un an; 6 personnes de plus de 65 ans) », précise l’Institut.
Sur ces 43 décès métropolitains, « 3 ne presentaient aucun facteur de risques ».

Voir aussi: Video interview Imposture de la grippe A (H1N1) dévoilée

et Interview Laurent Vercruysse Directeur du Cabinet du Préfet sur le Vaccin BAXTER

et Video Scandale : LES VICTIMES DU VACCIN H1N1 Grippe A

et Grippe A : les ministres vaccinés avec des vaccins meilleurs que les français

et Video Groland – Vaccin contre la grippe A

et Video Groland – Comment contracter la grippe A ?

et

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.