JO Vancouver Potentiel des athletes français Sport par sport en fonction de leur statut Favori, outsider, inconnu…

vancouver_jo
JO Vancouver Potentiel des athletes français Sport par sport en fonction de leur statut Favori, outsider, inconnu…
LES FAVORIS
3 français arrivent à Vancouver en leaders de la Coupe du monde de leur discipline et seront « l’homme » à battre pour le titre olympique.

En snowboardcross, Pierre Vaultier est devenu un ogre cet hiver : en cinq épreuves sur le circuit mondial, il s’est imposé quatre fois pour une deuxieme place. Il collectionne victoires et podiums dans sa discipline.

De même Ophélie David, dans l’épreuve inédite de ski-cross : malgré la concurrence des Canadiennes, elle est en passe de remporter le globe de cristal pour la septieme fois et est invaincue depuis quatre aux X-Games.

Le spécialiste de combiné nordique Jason Lamy Chappuis renoue avec les JO avec une autre dimension apres avoir fini 4e il y a quatre ans à seulement 19 ans, : ses cinq victoires depuis novembre lui ont permis de revêtir le dossard jaune. Le dernier Français à l’avoir fait, Fabrice Guy en 1992, avait conquis l’or olympique.

LES BIEN CLASSES, visant le podium mondial et Olympique

Le biathlete Simon Fourcade fait partie des athletes français leaders de la Coupe du monde mais cette position est en partie à la série d’impasses des hommes forts de la discipline. Sa régularité tout au long de l’hiver en fait néanmoins un prétendant au podium et un pilier du relais français.

En ski alpin, le slalomeur Julien Lizeroux est toujours un prétendant au globe de cristal, grâce à une constance impressionnante concrétisée par quatre podiums (dont une victoire).

Sandrine Aubert (deux victoires), les slaloms de Whistler pourraient etre bleus – blancs – rouges.

Le freestyleur Guilbaut Colas avale les bosses sans ciller depuis sa reprise en janvier  suite à une blessure et reste sur deux victoires en Amérique du Nord, face aux favoris des JO.

Lamgré une coupure au pied à l’entraînement avant les championnat d’Europe, Brian Joubert a pris la troisieme place derriere les revenants Plushenko et Lambiel.

LES OUTSIDERS
derriere ses leaders , les equipes de France ont réussi collectivement depuis novembre leur meilleur début d’hiver depuis les JO de Turin. Avec la deuxieme place de Marie Marchand-Arvier au Super-G de Saint-Moritz, neuf Français différents sont montés sur les podiums de Coupe du monde en ski alpin. L’espoir sera aussi dans le collectif pour le biathlon féminin et le ski de fond. S’ils peuvent jouer leur carte individuelle, le fondeur Jean-Marc Gaillard et la biathlete Sandrine Bailly seront aussi les locomotives des equipes de relais. En snowboard, Mathieu Bozzetto aura besoin de toute son expérience pour se hisser sur le podium : depuis son podium à Telluride, le rider est rentré dans le rang et s’est blessé lors de la derniere Coupe du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.